BIBLIOTHÈQUE DE PHILOSOPHIE COMPARÉE

Collections

http://www.philosophiedudroit.org/

_______________________________________________________________________________________________

 

 

MICHEL BASTIT

 

Les principes des choses en ontologie médiévale (Thomas d’Aquin, Scot, Occam)

 

 

Cet ouvrage a reçu le prix Cardinal Mercier de l’Université de Louvain en 2001.

______________________________________

 

TABLE DES MATIÈRES

 

INTRODUCTION

 

PREMIÈRE PARTIE : L’ÉCLAIRAGE DES SCIENCES

En tête

 

CHAP. I : L’ordre des sagesses

                I. L’analogie des sciences (Thomas)

                               1 : Doctrina sacra et théologie

                               2 : Théologie, métaphysique, physique

                II. La continuité des sciences (Scot)

                               1 : Théologie surnaturelle

2 : Métaphysique

                III. La collection des sciences (Occam)

 

CHAP. II : L’ordre de l’être et du discours

                I. Diversité et proportion (Thomas)

II. Uniformité (Scot)

III. Éparpillement (Occam)

 

DEUXIÈME PARTIE : LA CONSTITUTION DES CHOSES

En tête

 

CHAP. III : La détermination

                I. La cause de ce qui est (Thomas)

                II. La séparation de la substance (Scot)

                III. La substance singulière (Occam)

 

CHAP. IV : L’achèvement

                I. La perfection (Thomas)

                II. Ce qui est posé hors de ses causes

                III. Le fait (Occam)

 

CHAP. V : La composition hylémorphique

                I. Union (Thomas)

                II. Décomposition (Scot)

                III. Réduction (Occam)

                               1 : Matière et forme

                               2 : Efficience

                               3 : Nature

 

CHAP. VI : La composition ontologique

                I. L’acte d’être (Thomas)

                II. Les essences actuelles (Scot)

                III. La copule et le donné (Occam)

 

TROISIÈME PARTIE : LE GOUVERNEMENT DES CHOSES

En tête

 

CHAP. VII : Sagesse et prudence

                I. Du jugement à l’acte prudent

                               1 : L’âme humaine

                               2 : L’intelligence de l’être

                               3 : La régulation de la prudence

                               4 : La prudence politique

                II. Le gouvernement de l’être premier

 

CHAP. VIII : Ordre et volonté

                I. La volonté divine

                II. Soumission de la volonté humaine

                               1 : Matière et individu

                               2 : Connaissance destructrice

                               3 : Déséquilibre du jugement pratique

 

CHAP. IX : Le conflit des libertés (Occam)

                I. Enfermement des sujets

                               1 : Critique de la connaissance

                               2 : Immanence de la volonté

                II. Affrontement des libertés

                               1 : Destruction de la relation

                               2 : Toute-puissance et volonté

 

CONCLUSION. BIBLIOGRAPHIE

 

___________________________________________

 

Cet ouvrage confronte la conception des principes constitutifs de la réalité chez Thomas d’Aquin, Scot, Occam et quelques conséquences produites par ces principes. Il met ainsi en lumière trois modèles de philosophie pertinents pour éclairer la pensée contemporaine : une philosophie transcendantale, une pensée nominaliste empiriste et une pensée de l’acte d’être de l’être en acte. Aux yeux de l’auteur, cette dernière possède, grâce à l’ordre hiérarchique, à la causalité et à l’analogie, la vertu d’échapper aux contradictions et aux réductions qui menacent les deux premiers. Un tel débat montre l’intérêt permanent d’une ontologie de l’acte.

 

______________________________________

 

Michel Bastit, né en 1951, est professeur à l’Université de Bourgogne (Dijon). Il est l’auteur d’un livre intitulé Naissance de la loi moderne (Paris, P.U.F., 1990) où il tente de retrouver chez Saint Thomas une conception oubliée de la loi, en même temps qu’il dégage, chez d’autres médiévaux (Occam, Scot et plus tard Suarez), les racines de sa compréhension moderne. Il a en outre publié divers articles en philosophie du droit et philosophie première. Ses travaux actuels portent sur la métaphysique d’Aristote.